Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2018

HISTOIRE D'UN P'TIT GARS

EOLE.jpg

(Crédit photo: Contrepoints)

 

C’est l’histoire d’un p’tit gars qu’avait bien travaillé,

Qu’avait mis d’côté un peu d’pognon
Pour s’offrir une maison.
Dans not’ campagne l’avait trouvée

En s’ baladant un jour d’été.

Et ce p’tit gars
Pas bien gras,
L’avait r’ tapée

A la force du poignet.

Il y vivait pénard comme un loir

Et l’soir,
Dans la nuit noire,
Il voyait briller les étoiles

Et la lune sans voile
Jusqu’au moment,
Sans savoir pourquoi ni comment,

Où des messieurs d’la ville
Sont v’nus planter des quilles
Au bout d’la parcelle des voisins

Ah ! les coquins.

Des quilles en façon d’moulinettes
Avec des ailes tournant sans cesse
Et si hautes qu’à les regarder
Il s’croyait fourmi au pied d’un pommier.

Plus de nuits s’reines

Que des lumières rouges

Un bruit d’ sirène
Et des choses qui bougent.

Plus moyen d’rien faire

Et vendre la maison ?

Ah ! la belle affaire

Elle vaut plus un rond !

Lui restait plus qu’à s’résigner,
Avec ses deux yeux pour pleurer...
C’est une pauvre histoire que cette histoire là !

Certains la trouvent drôle... moi pas.

 

GOYA.jpg

Écrire un commentaire